Recherche rapide:
Fin de la 3e journée de la saison 2020-2021 regard sur les équipes le plus en vue

Au soir du 25 octobre 2020, 30 matches sur les 120 prévus au calendrier de la phase aller de la vodacom ligue 1 ont été joués sur l'ensemble de 32 prévus des trois premières journées. Les matches Lubumbashi Sport - Lupopo (1ère journée) et Mazembe-Lubumbashi Sport (2ème journée) n'ont pu se jouer. Au regard de ce début de saison très chaleureux, se dégage une envie et une volonté de bien s’appliquer pour les équipes participantes à cette édition.

Maniema Union est surprenant

A ce stade de la course, peu importe le nombre des matches joués qui diffère d'une équipe à une autre, au regard du calendrier, Maniema Union, actuel leader (12 points, six matches), encore invaincu, semble avoir abordé le championnat sur le même élan ambition de la saison dernière où cette équipe a terminé 4ème. La défaite infligée à Dcmp à Kinshasa, est un indice pour les Unionistes, en attendant son test en grandeur nature, le mercredi 28 octobre courant, déplacement à Lubumbashi contre Mazembe.

Renaissance s'accroche, tient le coup et veut s’offrir le podium cette saison

C’est une autre surprise. L’équipe des Fibo veut faire une meilleure saison. Malgré de nombreux départ de son effectif de l'année dernière et les turbulences au sein de son staff dirigeant, le club orange classé 2ème (11 points, 6 matches dont une défaite devant Daring, son géniteur : 0-1), est animé par son ambition exprimée d'une place africaine la saison prochaine. Renaissance est bien parti cette saison, bien que stoppé dans ses ardeurs par son frère ennemi, le Dcmp, le groupe dirigé par Camille Bolombo n’entend que réaliser ses objectifs.  

L’équipe de l’Evêque Mukuna devrait tenter le coup, s'accrocher et bousculer la hiérarchie établie là où siègent les gros poissons traditionnels jaloux de leur passé et de leur aura.

V.Club qui a étoffé son effectif, n’a pas encore perdu mais affiche quand même une insatisfaction

Après les nombreux départs de la saison dernière qui avait déstabilisé le groupe, V. Club a ratissé large pour bâtir une forte ossature et inaugurer la première année de l'ère Bestine Kazadi Ditabala qui a remplacé le Général Amisi Kumba, après 13 ans de gestion sportive. Le stage de Bandundu n'a pas encore dévoilé ses points notamment sur le plan offensif. Les espoirs suscités par l’éclat des succès devant l'AC Rangers (3-1) et contre la JSK (2-0) se diluent quelque peu à la suite des deux nuls vierges devant Mazembe et Lupopo. Pour le déplacement de Kolwezi contre Blessing sera ainsi un saut dans l'inconnu avec tous les risques possibles. D'où la méfiance s'impose-t-elle aux Véclubiens face à Blessing tombeur de Dauphin noir se Goma (2-0) et accrocheur de Mazembe (0-0). Tout un signal.

DCMP : Du désespoir à l'espoir qui renaît

A cause de nombreux dossier financiers soulevés durant l'état d'urgence sanitaire, sanctionnés par la FIFA, Daring Club Motema Pembe interdit d'enregistrement pendant 3 périodes ne peut que se contenter de son effectif de l'année dernière quelque peu amputé. C’est dans ces difficultés, tant bien que mal, que les immaculés ont abordé la saison. Le RCK (2-2) lui résiste autant que Dauphin noir (0-0). Maniema Union le décapite (1-0). Mais, avec l'ogre Mazembe (0-0) bousculé, les imaniens échappent à la colère noir blanc et se découvrent.

De la nonchalance à la reprise de confiance, et ce, en dépit de la démission de Vidiye Tshimanga Tshipanda le président de la coordination qui s’insurge contre certains des imaniens qui se muent en ennemis dans le club. Le désespoir cède la place à l'espoir. Dcmp est vivant (5 pts en 5 matches) et se voit plein d'atouts à même de faire mal aux adversaires. Daring retrouvera certainement sa meilleure forme.  Son prochain test, le samedi 31 octobre, à Kolwezi, contre Blessing une équipe sensationnelle pour sa première en division d’élite.

Blessing ce petit Poucet qui annonce ses couleurs

Nouveau promu venu du Lwalaba et presqu’inconnu de l'opinion sportive nationale, Blessing, pour sa première sortie, accroche le tenant du titre, le Tout Puissant Mazembe (0-0) à Kamalondo, réputé cimetière de bien de ses aînés mieux outillés. Échec et mat pour Mazembe qui s'en va jouer aux prolongations sur la table de la Linafoot sur le dossier d'un joueur jugé irrégulier. Le résultat est homologué, parce que ça plainte est jugée non fondé.

Et de passage au Nord-Kivu, Dauphin noir est pendu (2-0). La, soi-disant, petite équipe, se montre mieux outillée et plus entreprenante. Comme Mazembe, Bazano (0-0) et Sanga Balende (0-0) sont accrochés. Prochaine étape, le grand V.Club, le mercredi 28 octobre à Kolwezi. Match à suivre. Aux Dauphins noirs de Kinshasa de bien se méfier.

Le champion en titre, Mazembe n’est pas au point

Pour une fois, Mazembe est mal en point. Le test de Blessing (0-0) est pas du tout innocent. Autant que les deux autres contre (V.Club (0-0) et Daring (1-1). Même le succès au bistouri devant JSK (2-1) n'augure pas des lendemains meilleurs. Mazembe est loin de carburer à plein régime.

Les grandes équipes ne meurent pas, a dit Isaac Kasongo Ngandu, l'adjoint de Dragen Cvetkovic, le nouvel entraîneur des corbeaux dont on attend encore sa vraie marque déposée et son vrai label. Les joueurs de Mazembe, dixit Isaac Kasongo devrait se dépouiller de leur carapace de joueurs sénateurs ou princes.

Sanga Balende : La touche d’Andy Mfutila donne espoir de vie.

Sanga Balende est véritablement à la quête de ses moments de gloire et de se dépouiller des lendemains difficiles du départ de Ngoy Kasanji, son ancien président.  Loin de sa base, au grand Katanga, sous la houlette de l’expérimenté entraîneur, Andy Magloire Mfutila, lui qui connait très bien le championnat congolais, les Banjelu ne basantu, invaincus, ont glané 5 points en trois sorties (Don Bosco :1-1, Simba : 3-2 et Blessing : 0-0). Pas une mince affaire. Sanga Balende prend goût à la vie. Mais, il faut tenir le coup. La marche à suivre est longue et pleine d'embûches. Il faut voir cette équipe de Mbuji Mayi à l'œuvre dans les grands débats contre Mazembe, Lupopo, V.Club ou Daring pour mieux émettre un jugement de valeur, si vraiment Sanga Balende est sur la bonne voie.