Recherche rapide:
Nicolas Kazadi : Intégrer le TP Mazembe est un rêve devenu réalité

Transfuge du FC Renaissance du Congo, Nicolas Kazadi Okito évolue, depuis la saison sportive 2019-2020,  au TP Mazembe de Lubumbashi et n'entend rien lâcher au sein de l'écurie de Moïse Katumbi.

Moins aligné par Pamphile Mihaho, l'ancien entraîneur englebertois, avant l'arrêt du championnat, cet ancien de la team vert-blanc et orange, est obnubilé par un rêve, en grandeur nature pour le TP Mazembe, son nouveau club, tout en gardant la tête bien froide pour l'avenir.

« J'ai connu un début de saison timide et difficile. Mais après, profitant des quelques minutes de jeu que le coach m'avait accordées, j'en ai profité, au maximum, et me suis ressaisi pour répondre aux attentes du n°1 du staff technique », a déclaré Nicolas Okito dans un entretien accordé à la presse.

A l'en croire,  sa première saison chez les mangeurs des crocodiles n'a été qu'une rose remplie d'épines.
« Bien que la 25ème édition du championnat n'est pas encore arrivée à terme, pour raison de suspension, en âme et conscience, je juge négatif le bilan de ma première saison', a-t-il reconnu avant d'ajouter : En signant au TP Mazembe, je savais que la concurrence y était rude. Mais, la confiance en soi est l'un de mes grands atouts pour toute réussite ».

Pour ce joueur, plein d’ambitions, jouer pour la formation lushoise est un rêve de gosse qui se réalise pour lui et pour plusieurs autres joueurs congolais. « Mazembe est un grand du pays et un de gros calibres du continent. Quand une telle opportunité s'offre à soi, on ne tergiverse pas et on ne peut la refuse », a-t-il déclaré avant de conclure : « Je garde la tête froide sans aucune crainte. Je sais qui je suis et je sais à quoi m'en tenir pour la suite. Rien à dire pour l'accueil tant de la part des amis, des grands noms du club et du staff, avec qui je suis en bon terme ».

Suspendu pour cause du Covid-19, le championnat de Vodacom ligue 1 est loin d'aborder le dernier virage de son cours si bien que cette situation n'arrange pas les affaires de Nicolas qui ne pourrait, sans nul doute, que prendre son mal en patience et ne miser que pour la saison prochaine pour faire parler de lui, en bien.